En Haute-Marne, des personnes en situation de handicap relookent de vieux meubles

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Solution Esat meubles
Article rédigé par
France Télévisions

Baptisé atelier de recyclerie créative, il accueille dix travailleurs en situation de handicap pris en charge par l’établissement et service d'aide par le travail (Esat) de Froncles en Haute-Marne. Un atelier où ces personnes peuvent mettre en pratique leurs différents savoir-faire pour redonner une seconde jeunesse à des meubles voués à la déchetterie. #IlsOntLaSolution

Des tables, des buffets, des armoires, fauteuils ou chaises... L’ESAT (établissement et service d'aide par le travail) de Froncles en Haute-Marne s’est spécialisé dans la récupération et le relookage de vieux meubles destinés à être détruits. Une fois arrivés ici, ils sont pris en charge par la dizaine de travailleurs handicapés qui officient à l’atelier de recyclerie créative.

Un atelier au sein duquel elles et ils peuvent mettre en pratique leurs acquis et développer de nouvelles compétences, comme le souligne Tristan Coots, l’un des deux moniteurs qui les encadre : "Chacun à ses compétences propres. Après, on essaie de les faire tourner pour qu’ils soient polyvalents, qu’ils puissent monter en compétences et ne restent pas cantonnés à ce qu’ils savent faire. Pour que chacun évolue".

Un restaurateur séduit

Supervisés par leurs deux moniteurs, les dix travailleurs de l'atelier participent à l'intégralité du processus de création. Puis une fois relookés et remis au goût du jour, leurs meubles, ou plutôt leurs créations, sont proposées à la vente. Même si l’important ici n’est pas de faire des bénéfices mais bien de leur offrir plus d’autonomie et de nouveaux savoir-faire.

Une démarche et des compétences qui ont séduit Sophian Maatoug, un jeune restaurateur de Chaumont qui vient d’ouvrir son établissement et qui, pour le meubler, a fait appel à l’Esat de Froncles et son atelier créatif : "C’était vraiment osé de choisir un look dépareillé, et là on a vraiment notre propre identité dans notre crêperie et ça met vraiment en avant leur savoir-faire. On est contents".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Travail et handicap

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.