Reconfinement : la mesure accable les entreprises

Emmanuel Macron a annoncé, mercredi 28 octobre, un reconfinement national de quatre semaines et la généralisation du télétravail. De nombreux commerces et entreprises vont également devoir fermer leurs portes.  

Mercredi 28 octobre, Emmanuel Macron a annoncé le rétablissement d'un confinement jusqu'au 1er décembre. Dans une entreprise de pièces métalliques, la cadence avait repris son rythme normal depuis seulement quelques mois après un arrêt de l’activité durant le premier confinement. Un mauvais souvenir pour les salariés, qui souhaitent et pourront venir travailler si leur employeur leur fournit une attestation. Pour Daniel Lilian Matthey, le président, l’avenir est sombre : "Il n’y aura pas de nouvel investissement, probablement, sur 2021, au moins sur les six prochains mois. Quant aux embauches, aujourd’hui, la seule chose qu’on essaye de faire […] c’est de ne pas renouveler les gens qui partent".

Soutien attendu de l’État

De nombreuses entreprises se demandent si elles pourront survivre à ces nouvelles restrictions. Francois Asselin, président de la confédération générale des petites et moyennes entreprises, insiste sur la nécessité de "décaler d’un an supplémentaire le remboursement du prêt garanti par l’État", et sur le traitement "définitif du problème des loyers". Ces derniers mois, l’endettement des sociétés bat des records : 600 000 ont déjà eu recours aux prêts garantis par l’État.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des personnes travaillent dans une petite entreprise le 1er septembre 2020 à Lyon (photo d\'illustration).
Des personnes travaillent dans une petite entreprise le 1er septembre 2020 à Lyon (photo d'illustration). (JEFF PACHOUD / AFP)