Jour de carence : quel intérêt et quelles conséquences ?

Quelle est l'attitude des salariés face au jour de carence, ou à l'inverse face à la compensation de ce jour de carence ? La journaliste Justine Weyl fait le point sur le plateau de France 2.

FRANCE 2

"Le jour de carence aurait un effet dissuasif sur les salariés qui hésitent à s'arrêter", explique la journaliste Justine Weyl sur le plateau de France 2. Une étude a été menée sur 500 000 salariés pendant quatre ans et la conclusion est sans appel : lorsque les entreprises compensent financièrement les trois jours de carence, la fréquence, la durée et le nombre d'arrêts maladie augmentent. "C'est pareil dans la fonction publique, précise la journaliste, où le recours aux arrêts maladie de deux jours a chuté très fortement entre 2012 et 2013, au moment où le jour de carence a été mis en place."

"Avant tout une mesure d'équité public-privé"

Dans un rapport, l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) précise malgré tout que cette mesure du jour de carence pour tous n'aurait pas d'effet économique notable. Dans la fonction publique, le jour de carence a en effet diminué le nombre d'arrêts courts, mais il a augmenté le nombre d'arrêts longs, entre une semaine et trois mois. "En clair, avec un jour de carence non payé, les salariés s'arrêtent moins souvent mais plus longtemps, résume Justine Weyl. Le jour de carence pour tous, c'est donc avant tout une mesure d'équité public-privé."

Le JT
Les autres sujets du JT
Des guichets électroniques à la Sécurité sociale d\'Arras (Nord).
Des guichets électroniques à la Sécurité sociale d'Arras (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)