Indemnités vélo : bientôt obligatoire pour tous les employés ?

Un rapport préconise de rendre obligatoire l'indemnité kilométrique pour les salariés qui choisissent le vélo.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Frédéric Linget se rend à son travail en vélo, chaque jour. "C'est beaucoup plus rapide que les transports en commun et puis ça permet d'arriver au travail bien réveillé, frais et dispo pour commencer une bonne journée de travail", déclare le consultant qui réside en banlieue parisienne. Il parcourt ainsi 13 kilomètres par jour à vélo. En fonction de cette distance, son employeur lui verse une indemnité : 25 centimes d'euros par kilomètre parcouru, soit un total de 600 euros par an. Mathieu Taugourdeau subventionne ainsi six salariés et y voit un intérêt économique pour son entreprise. "Ils sont en forme, extrêmement ponctuels, à l'heure... On entend jamais parler de problèmes de grève (...) C'est infiniment plus efficace", témoigne-t-il.

Proposition : faire passer l'indemnité kilométrique à 35 euros par mois

Depuis 2015, l'indemnité kilométrique des vélos est facultative et est appliquée au sein de 85 entreprises, pour 150 000 salariés. Présenté au ministère des Transports ce mercredi 20 décembre, un rapport préconise de rendre cette indemnité obligatoire. Parmi les propositions : faire passer l'indemnité à 35 euros par mois et pouvoir la cumuler avec les remboursements des frais de transport. Le rapport souhaite mettre 1,5 million de salariés à vélo d'ici 2022.

Le JT
Les autres sujets du JT
La généralisation de l\'IKV (Indemnité kilométrique vélo) pourrait permettre d\'augmenter le nombre de salariés cyclistes en France à 1,4 million en 2022, contre 700 000 aujourd\'hui.
La généralisation de l'IKV (Indemnité kilométrique vélo) pourrait permettre d'augmenter le nombre de salariés cyclistes en France à 1,4 million en 2022, contre 700 000 aujourd'hui. (MAXPPP)