Covid-19 : un centre d'appel rappelé à l'ordre après la déclaration d'un cluster

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Covid-19 : un centre d'appel rappelé à l'ordre après la déclaration d'un cluster
France 3
Article rédigé par
T.Paga, M.Beaudoin, S.Ruaux - France 3
France Télévisions

Une série de cas de Covid-19 a été détectée dans un centre d'appel à Angers (Maine-et-Loire). L’entreprise Coriolis a été épinglée par l'inspection du travail, qui a constaté des manquements dans l’application des consignes sanitaires. 

Sur les 400 salariés d'un centre d'appels, huit personnes ont été contaminées par le Covid-19 : 20 sont cas contact. Pour les syndicats, la direction n'a pas respecté les consignes du gouvernement. "Ce qui aurait rassure les salariés, c'est que la désinfection soit faite, explique Nathalie Boumenir, déléguée CGT Coriolis. Et c'est ça qui n'a pas été fait." Ils sont ainsi sollicités l'inspection du travail. Dans son rapport, elle mentionne des salariés "en grande difficultés pour assurer la garde de leurs enfants" ou "qui ne pouvaient pas matériellement respecter la distance minimale d'un mètre".  

Refus du droit de retrait

Des employés décrivent également des manquements au devoir d'isolement. Lydie Michelet, qui voit quotidiennement ses parents "qui ont une santé très fragile", avait décidé d'utiliser son droit de retrait : "Ça a été refusé très clairement : pour eux, le nécessaire était fait au niveau des mesures sanitaires, donc [il] n'était pas justifié." Si la direction n'a pas souhaité répondre, les salariés se disent rassurés par les mesures prises. Ils dénoncent par ailleurs des comportements irresponsables hors du lieu de travail, comme "des fêtes" organisées aux domiciles de certains salariés. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.