Conditions de travail : la routine des chauffeurs de carburant

Les chauffeurs de camions de carburant ont décidé de lever leur grève après un accord trouvé ce mercredi 31 mai. Ils réclamaient la reconnaissance de la spécificité de leur métier.

FRANCE 3


Les conducteurs de camions de carburant ont levé leur grève après un accord trouvé ce mercredi 31 mai au soir. Chargé de 36 000 litres de gazole, un chauffeur sort de la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) et sillonne les routes pour livrer les stations dès le petit matin.

Chauffeurs et manutentionnaires

"Ça fait bientôt douze ans que je fais ça. Mais le fait de se lever de bonne heure, il faut aimer. Après c'est mon métier, donc j'aime ça", confie Mickaël Pautonnier, chauffeur. Un métier qu'il aime, mais avec beaucoup de responsabilités. Les mesures de sécurité sont contraignantes lors des livraisons. Ils sont à la fois chauffeurs et manutentionnaires. Même s'il n'a pas fait grève, Mickaël a suivi avec attention la mobilisation de ses collègues. Comme eux, il espère une augmentation des rémunérations et une limitation des heures de travail.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un camion-citerne ravitaillant une station près de Lyon, en mai 2016. 
Un camion-citerne ravitaillant une station près de Lyon, en mai 2016.  (MAXPPP)