VIDEO. Des retraités de Nord-Picardie et Languedoc-Roussillon toujours sans ressources

Les services administratifs de Nord-Picardie et du Languedoc-Roussillon sont submergés. Conséquence, la pension de nombreux jeunes retraités n'est pas versée. Explications avec France 3.

FRANCE 3

Ce sont des milliers de jeunes retraités qui sont actuellement laissés sans ressources. En cause, les caisses de retraite de Nord-Picardie et du Languedoc-Roussillon, incapables de faire face à l'afflux de dossiers.

Jeanine Josse vient de prendre sa retraite à 67 ans, dans la banlieue lilloise. Depuis le mois de juin dernier, elle n'a rien touché. "Franchement, je suis écœurée, je trouve ça inadmissible [...]. Qu'est-ce qu'on fait avec notre loyer, notre gaz, notre électricité, qu'on doit payer ?" Si, pour les factures, elle s'arrange avec ses enfants, pour se nourrir, elle va aux Restos du cœur. Dans le Nord et la Picardie, c'est partout la même situation. Patricia Caron attend, elle, la retraite de son mari, décédé en août. Dans le rouge à la banque, "on ne dort pas bien la nuit, forcément".

Marisol Touraine promet un retour à la normale
avant le 31 janvier

Ni Jeanine Josse ni Patricia Caron n'ont reçu les 800 euros d'aide d'urgence promis par la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Interrogée par France 3, la ministre promet un retour à la normale d'ici au 31 janvier. "Nous avons demandé à d'autres caisses d'autres régions, qui étaient confrontées à une situation plus normale, de prêter main-forte aux équipes du Nord". Ce sont ainsi 9 000 dossiers que devront traiter les services concernés d'ici à la fin du mois.  
 

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre de la Santé Marisol Touraine à l\'Assemblée nationale à Paris le 26 novembre 2014.
La ministre de la Santé Marisol Touraine à l'Assemblée nationale à Paris le 26 novembre 2014. ( CHARLES PLATIAU / REUTERS)