Vidéo "A 26 ans, j'ai planifié toute ma vie" : qu'est-ce que le mouvement "FIRE", pour une retraite précoce ?

Publié Mis à jour
Envoyé spécial. "A 26 ans, j'ai planifié toute ma vie" : qu'est-ce que le mouvement "FIRE", pour une retraite précoce ?
Article rédigé par
France Télévisions

En s'inspirant d'un mouvement venu des Etats-Unis, Victor a mis une dizaine d'années à se constituer une rente très confortable pour s'assurer une retraite... à 30 ans. Avec toute sa vie planifiée à l'avance. Un extrait d'"Envoyé spécial" du 4 novembre 2021.

Victor a 33 ans... et il a arrêté de travailler il y a 495 jours. Après quelques années passées à La Défense "en banque d'affaires, entre 90 et 150 heures par semaine, week-end inclus", le jeune homme se dit qu'il ne va "jamais tenir jusqu'à 40, 50 ans avec ces conditions de travail". En consultant des blogs américains sur la Toile, il tombe sur un mouvement appelé FIRE, pour "Financial Independence, Retire Early" (indépendance financière, retraite précoce). Dans des vidéos, "des gens très motivés, qui travaillent souvent dans la tech, expliquent comment faire des investissements pour ne plus avoir à travailler".

Un modèle financier...

Arrêter de travailler, c'est ce que souhaite Victor... mais sans diminuer son niveau de vie. Comment faire ? Il décide d'appliquer à lui-même ce qu'il passe sa journée à faire pour des entreprises : construire un modèle financier adapté à la vie qu'il souhaite (être en couple, avoir deux enfants, habiter à Paris). "L'objectif de ce document, explique-t-il, c'est de savoir quelle est la rente nécessaire mensuelle pour arrêter de travailler. Cette rente est de 7 550 euros par mois, et il faut réussir à avoir des investissements qui les couvrent." Concrètement, Victor dit avoir "pas mal épargné, investi cette épargne en Bourse, et fait beaucoup d'immobilier".

... pour calculer la rente mensuelle nécessaire pour arrêter de travailler

Quant à cette rente très confortable, le jeune homme ne la juge pas si élevée pour Paris... si l'on prévoit à l'avance les charges qui s'ajouteront au loyer d'un appartement plus grand pour loger sa future famille. "Ce budget de 8 000 euros, même si aujourd'hui, je ne dépense pas beaucoup, je n'en ai pas besoin, dès qu'il y a deux enfants, dans les écoles, la nounou, l'appartement parce qu'on va déménager, tout va être dépensé tout de suite." A 26 ans, Victor avait déjà planifié toute sa vie à l'avance...

Extrait de "C'est décidé, j'arrête de bosser", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 4 novembre 2021. 

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.