Retraites : Emmanuel Macron souffle le chaud et le froid

Les annonces du chef de l'État peinent à convaincre les retraités, qui attendent surtout les répercussions réelles.

FRANCE 3

Ils sont descendus dans la rue à six reprises depuis le début du quinquennat d'Emmanuel Macron. Les retraités attendaient avec impatience les annonces de chef de l'État lors de la conférence de presse de jeudi 25 avril, mais ils n'ont pas été convaincus par la réindexation des pensions inférieures à 2 000 euros sur l'inflation dès le 1er janvier 2020. Les autres pensions le seront dès 2021. "C'était du blabla, je crois qu'il nous a fait perdre beaucoup de temps", tranche un retraité.

"On verra quand ce sera là"

"Je savais qu'il ne pouvait pas donner autre chose de mieux", confie une autre, fataliste. Emmanuel Macron a assuré que l'âge de départ resterait à 62 ans, tout en ajoutant que la décote déjà en oeuvre serait renforcée pour inciter à travailler au-delà des 62 ans. "On verra quand ce sera là, parce que pour le moment moi, je n'y crois pas", assure Paul, à la retraite depuis deux ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les annonces du chef de l\'État peinent à convaincre les retraités, qui attendent surtout les répercussions réelles.
Les annonces du chef de l'État peinent à convaincre les retraités, qui attendent surtout les répercussions réelles. (FRANCE 3)