VIDEO. Retraites : fixer un âge pivot à 64 ans ou conserver une durée de cotisation de 43 ans ? On a comparé les deux options en dessins

Deux options possibles pour permettre au nouveau système de retraite à points de trouver son équilibre : fixer un âge pivot de 64 ans ou conserver une durée de cotisation de 43 ans. Comparaison en images. 

Jean a 46 ans. Il a commencé à travailler à l'âge de 20 ans, comme boulanger. Avec le système actuel, il devra cotiser quarante-trois ans. Il pourrait donc partir à la retraite à 63 ans. Sa retraite s'élèverait, en fonction de ses salaires, à 1 600 euros brut mensuel. Si le système de l'âge pivot à 64 ans est mis en place et s'il veut partir avec la même somme qu'aujourd'hui, il devra attendre 64 ans pour être à la retraite, soit un an de plus.

S'il va au-delà, il cotisera une année supplémentaire et pourrait gagner 37 euros de plus par mois. S'il décide de prendre sa retraite plus tôt, à 63 ans, il subirait une décote de 80 euros. Nathalie a 46 ans. Du fait de ses études, elle a débuté sa carrière de cadre à l'âge de 23 ans. Elle n'a pas d'enfants. Dans le système actuel, elle devra travailler quarante-trois ans pour avoir une retraite à taux plein. Elle pourra donc quitter son travail à partir de 66 ans et sa retraite s'élèverait, en fonction de ses salaires, à 3 000 euros brut par mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le \"20 heures\" de France 2 a comparé en dessins les deux options envisagées pour permettre au nouveau système de retraites à points de trouver son équilibre. 
Le "20 heures" de France 2 a comparé en dessins les deux options envisagées pour permettre au nouveau système de retraites à points de trouver son équilibre.  (FRANCE 2)