VIDEO. Réindexation pour les petites retraites : "Cela va créer une stigmatisation à l'intérieur de la catégorie des retraités"

Pour le vice-président de l'union française des retraités, la réindéxation des pensions doit se faire pour tous les retraités, et pas seulement les plus modestes.

Une manifestation des retraités à Paris, le 11 Avril 2019.
Une manifestation des retraités à Paris, le 11 Avril 2019. (JULIEN MATTIA / LE PICTORIUM / MAXPPP)

La réindexation des pensions de retraite inférieures à 2 000 euros sur l'inflation envisagée par Emmanuel Macron "va créer une stigmatisation à l'intérieur de la catégorie des retraités" a déclaré Christian Bourreau, vice-président de l'union française des retraités sur franceinfo ce mercredi. Selon lui, "c'est tous les retraités ou rien."

"C'est quelque chose qui ne nous convainc pas du tout. Il y a 17 millions de retraités en France. Ces retraités souffrent dans leur pouvoir d'achat" a rappelé Christian Bourreau, qui accuse Emmanuel Macron de "créer une stigmatisation à l'intérieur de la catégorie des retraités. C'est tous les retraités ou rien. On ne voit pas pourquoi on dirait à certain 'toi tu es riche, tu peux accepter une amputation de ton pouvoir d'achat et toi je te fais une petite libéralité'," déplore-t-il.

Franceinfo

Une baisse de 2% du pouvoir d'achat depuis 2017

Selon lui, il y a un décalage entre la réalité du quotidien des retraités et les annonces du président. "Mon pouvoir d'achat dépend de l'évolution des prix et si je ne suis pas compensé de l'évolution des prix, il y a donc une perte de pouvoir d'achat. C'est donc une amputation du pouvoir d'achat d'une grande partie des retraités" accuse Christian Bourreau.

"Beaucoup de personnes vont subir une amputation de pouvoir d'achat. Depuis qu'Emmanuel Macron est arrivé, la baisse du pouvoir d'achat des retraités est de l'ordre de 2%" estime-t-il.

Pour changer les choses, il ne recommande pas de descendre dans la rue, "nous préférons parler, discuter et expliquer."