Cet article date de plus d'un an.

Réforme des retraites : les mères de famille sont-elles les grandes perdantes ?

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Réforme des retraites : les mères de famille sont-elles les grandes perdantes ?
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que patronats et syndicats sont reçus par Édouard Philippe dans le cadre de la réforme des retraites, mardi 26 novembre, une étude inédite vient d'être dévoilée. Elle alerte sur la situation des mères de famille, qui risquent d'être les grandes perdantes de la réforme.

Les mères de famille pourraient être pénalisées par la réforme des retraites. C'est ce que dénonce une étude publiée mardi 26 novembre. Dans le système actuel, les femmes salariées du privé bénéficient de huit trimestres par enfant, et avec leur conjoint, de 10% de majoration sur leur retraite après le troisième enfant. Avec la réforme, fini les huit trimestres supplémentaires, et seulement un des parents, soit le père, soit la mère, bénéficiera de 5% de majoration dès le premier enfant.

"On va accroître les inégalités"

Selon l'étude de la protection sociale, les mères qui partiraient avant l'âge pivot de 64 ans seraient fortement pénalisées. Une femme avec 40 000 euros de salaire annuel et un enfant perdrait 2 000 euros par an sur sa pension, et 4354 euros si elle a deux enfants. Inacceptable, pour les syndicats. "Oui, les femmes vont être encore plus pénalisées que les hommes avec cette réforme. On va accroître les inégalités" s'emporte Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT. Le Haut commissariat aux retraites réfute cependant l'étude, qui serait pour lui " beaucoup trop imprécise".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Retraite

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.