Prélèvement à la source : les retraités, premiers à subir les accrocs

Les premières pensions de retraite versées dès le 9 janvier pourraient contenir de mauvaises surprises, du fait du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu.

Voir la vidéo

Le prélèvement de l'impôt sur le revenu à la source est une nouveauté de l'année 2019, et reste redouté par le contribuable, qui craint des erreurs de l'administration fiscale. Dès mercredi 9 janvier, les retraités expérimenteront la réforme avec le versement de leur pension. Ainsi, à Drancy (Seine-Saint-Denis), Josiane a pris sa retraite entre 2017 et 2018 avec forcément une forte baisse de revenus. Elle estime payer dorénavant 130 euros d'impôt par mois au lieu de 683. Pour cela, elle doit modifier son taux de prélèvement, mais elle n'y parvient pas sur le site des impôts.

Des incompréhensions lors de la déclaration de revenus

"Je ne veux pas faire l'avance à l'État, d'argent que je ne dois pas", s'inquiète-t-elle. "Même s'il me le rend au 31 décembre, ça ne me permettra pas de faire mes courses et de manger", explique-t-elle. Elle tente d'appeler le centre des impôts, mais l'appel est coupé. En fait, Josiane ne savait pas qu'il fallait valider ses revenus de 2018 en faisant sa dernière déclaration.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'explication sur le prélèvement à la source de l\'impôt sur le revenu reçue par un contribuable, le 4 septembre 2018, à Lille.
L'explication sur le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu reçue par un contribuable, le 4 septembre 2018, à Lille. (DENIS CHARLET / AFP)