Pouvoir d’achat : volte-face à l’Assemblée nationale

Publié Mis à jour
Pouvoir d’achat : volte-face à l’Assemblée nationale
France 3
Article rédigé par
B. Gelot, L. Seux, N. Jauson - France 3
France Télévisions

Mardi 26 juillet, à l’Assemblée nationale, les députés ont d’abord voté favorablement à une augmentation des pensions de retraite à hauteur de 500 millions d'euros. Le gouvernement s’y est ensuite opposé et l’amendement n’a finalement pas abouti. 

Les députés ont connu une journée mouvementée à l’Assemblée nationale, mardi 26 juillet. Lors de la seconde session de votes pour les mesures concernant le pouvoir d’achat des Français, un amendement qui augmentait les pensions de retraite à hauteur de 500 millions d’euros a d’abord été voté contre l’avis de la majorité. Plus tard, le gouvernement a réclamé que les députés procèdent de nouveau au vote. Une demande acceptée et légale, mais très mal perçue par les partis d’opposition. "Ne revenez pas à ces vieilles méthodes du passage en force", affirme le député Nupes Éric Coquerel.     

Un accord avec les Républicains ?   

La demande d’un nouveau vote a certes choqué à gauche alors que les députés du Rassemblement national pensent que la majorité a trouvé un accord. "Bientôt, nous apprendrons la nature du deal qui a été fait probablement ce soir", exhorte au micro le député Sébastien Chenu. La majorité et le gouvernement ne souhaitent pas voir la dette publique encore augmenter, avec une réforme coûteuse. La redevance audiovisuelle est supprimée et la ristourne sur le carburant prolongée. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.