Emmanuel Macron : la dissolution, vraie ou fausse menace ?

Publié
Emmanuel Macron : la dissolution, vraie ou fausse menace ?
FRANCEINFO
Article rédigé par
J. Nény, C. Graziani, C. Méral, N. Salem, H. Horoks - franceinfo
France Télévisions

Le chef de l'État Emmanuel Macron a brandi la menace d'une dissolution de l'Assemblée nationale en cas de censure contre la réforme des retraites.

Emmanuel Macron organise un dîner à l'Élysée, mercredi 5 octobre, au sujet des retraites. N’ayant pas la majorité absolue, le président de la République n’a pas le choix : il doit convaincre en dehors de son camp. Si la réforme des retraites est adoptée, par exemple via le 49-3, sans vote, l'opposition est prête à riposter avec une motion de censure. Emmanuel Macron pourrait envisager la dissolution de l'Assemblée nationale, qui est déjà arrivée cinq fois sous la Vème République, de Charles de Gaulle en 1962 à Jacques Chirac en 1997.

La dissolution n'arrangerait pas la droite

"La dissolution, c'est comme la bombe nucléaire. Tu peux menacer mais tu sais bien que tu ne l'utiliseras jamais car personne ne peut anticiper les conséquences", alerte un cadre de la majorité. Dissoudre est donc un pari hasardeux pour Emmanuel Macron, mais aussi pour les oppositions, notamment à droite, où chacun admet hors caméra que la dissolution ne ferait pas leurs affaires. "Si on devait revoter pour les législatives aujourd'hui, on finirait à dix députés", estime une cadre des Républicains.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.