Une sur-représentation des femmes dans le travail à temps partiel

En France, 5 millions de personnes travaillent à temps partiel. 83% d'entre elles sont des femmes. Voici quelques explications dans cet article sur ces chiffres qui peuvent paraitre étonnants

En France, la proportion de l'emploi salarié à temps partiel est passée de 7 % en 1980 à 12 % en 1990, puis à 17,3 % en 1997, pour atteindre son niveau le plus élevé en 1998 (18 %). Selon les enquêtes de l'Insee réalisées de 2004 à 2006, il s'établit aujourd'hui à 17,9 %.

Une concentration dans le secteur tertiaire 

A l'instar de l'ensemble des pays européens, le temps partiel en France est un contrat de travail qui concerne bien souvent les femmes. Ainsi, sur les 5 millions d'actifs à temps partiel, 83 % sont des femmes (31% de l'emploi féminin). Quel que soit leur niveau de diplôme, les femmes sont beaucoup plus souvent embauchées à temps partiel pour leur premier emploi (23 %) que les hommes (9 %). La proportion de femmes salariées à temps partiel progresse avec l'âge à partir de 25 ans pour culminer entre 35 et 44 ans où elle atteint 35 %. Le secteur tertiaire concentre 91 % des salariés. C'est le cas notamment dans les collectivités locales, les services aux entreprises (entretien, nettoyage) et aux particuliers (aide à domicile), le commerce, l'hôtellerie-restauration qui ont un travail bien particulier. Près de 69 % des femmes à temps partiel travaillent moins de 30 heures hebdomadaires. Selon l'Insee, la moitié des salariées à temps partiel percevaient, en 2006, un salaire mensuel net inférieur à 764 euros.

Une source de précarité et d'inégalités 

Pour près d'une femme sur deux, ce type de travail est imposé à l'embauche et s'accompagne d'un statut précaire : changement de poste fréquent, horaires irréguliers ou atypiques, très faible rémunération. "Toujours est-il que, choisi ou contraint, un travail comme le temps partiel alimente les inégalités entre les femmes et les hommes : inégalités de revenus présents, donc de retraites futures, aggravées en cas de divorce ou de veuvage, moindres carrières...", souligne le Conseil économique et social dans un rapport publié en mars dernier. 

En savoir plus Le Conseil économique et social a publié en mars 2008 un rapport intitulé "Les femmes face au travail à temps partiel". Il émet une série de propositions pour lutter contre le temps partiel subi.

Rédigé par Nadia Graradji / Matthieu GallegoPublié le 07/12/2013