Disparités salariales hommes/femmes : un nouveau logiciel de paie dès 2019

Le chef de l'État veut mettre un coup de projecteur sur les entreprises exemplaires en matière d'égalité hommes/femmes ce jeudi 8 mars au matin en visitant le siège de Gécina. Mais toutes les entreprises ne suivent pas ce modèle et un nouvel outil devrait être mis en place pour lutter contre ce phénomène.  

Cette vidéo n'est plus disponible

Face aux disparités salariales entre hommes et femmes, le gouvernement veut mettre en place un nouvel outil pour lutter contre les inégalités. "Un outil pour mieux les mesurer et enfin pouvoir les corriger. C'est une nouvelle génération de logiciels de paie qui, dès 2019, devra être installée dans toutes les entreprises de plus de 250 salariés", explique David Boéri en direct du plateau de France 3. 

Plus de contrôles et des sanctions renforcées

L'idée est d'analyser la rémunération de chaque salarié en fonction de sa formation, de son expérience et de son ancienneté. Pour la même fonction, les écarts apparaissent alors automatiquement. "Le système existe déjà en Suisse, mais il est peu utilisé et donne du coup peu de résultats. En France, le gouvernement veut donc mettre au point avec les partenaires sociaux une grille d'analyse avant de le rendre obligatoire en 2022 avec à la clé une obligation de résultat, plus de contrôles et des sanctions renforcées. En 2016, l'écart entre les salaires entre hommes et femmes à poste égal était de 9%, avec ce nouveau logiciel, ce sera techniquement impossible", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marlène Schiappa et Emmanuel Macron, le 8 mars 2018, à Paris. 
Marlène Schiappa et Emmanuel Macron, le 8 mars 2018, à Paris.  (MICHEL EULER / POOL)