Votre entreprise est-elle "gay friendly" ?

L'association Autre Cercle et l'Institut Randstad pour l'égalité des chances et le développement durable proposent aux employeurs de mesurer, grâce à l'outil Quick-Scan 2.0 si leur entreprise est gay-friendly dans sa politique RH.

De nombreuses entreprises peinent à permettre à leurs employés de concilier haromnieusement travail et vie familiale. Qu'en est-il quand certains de ces employés ont la particuliarité de vivre en couple avec une personne de même sexe ? Qu'en est-il de l'homophobie au travail ? Existe-t-il vraiment des entreprises gay-friendly ?

L'interdiction des discriminations sur le lieu de travail

Il est interdit de traiter différemment deux employés sur la base de leurs préférences sexuelles. Toutefois, entre le droit du travail et la réalité, il peut y avoir un gouffre. Ainsi, l'homophobile persiste dans certains milieux professionnels. Pour un salarié homosexuel, la vie professionnelle peut être difficile. Afin de savoir si une entreprise est gay-friendly, il existe plusieurs façons de faire : afficher son homosexualité dès le processus de recrutement, parler de sa vie privée au travail, etc. Toutefois, la peur de ne pas trouver ou de ne pas conserver son emploi peut être importante. Heureusement, il existe des entreprises gay-friendly. Elles peuvent s'évaluer grâce à un outil : le Quick-scan.

Quick-scan : l'outil qui détermine si une entreprise est gay-friendly

Concrètement, par cet outil, l'employeur répond à 38 questions portant sur six dimensions en lien avec la façon dont sont traités les salarié-e-s LGBT : formalisation de la démarche, culture d'entreprise, engagement externe, avantages, process RH et confidentialité des données.Par exemple : l'organisme est-il titulaire du label diversité ? Est-ce que le nombre de jours de congé lié à un mariage est équivalent à celui lié à un Pacs ? Existe-t-il au moins un accord d'entreprise faisant référence aux salariés pacsés avec un conjoint de même sexe ?Un nombre de points (de 1 à 5) est attribué à chacune des questions en fonction de leur pertinence au regard de l'égalité des droits entre salarié-e-s hétérosexuel-le-s et salarié-e-s LGBT. Au terme du questionnaire, l'employeur est noté sur 100. Plus la note est élevée, plus l'employeur est considéré comme "gay-friendly" et plus les salariés homosexuels ont des chances de se sentir bien au travail. 

En savoir plusLe Quick-scan est à la disposition des employeurs sur les sites de l'Institut Randstad et de l'Autre Cercle.

Rédigé par La rédactionPublié le 16/05/2012