Temps de travail : qui décide à l'étranger ?

Comment s'organise la durée du temps de travail chez nos voisins européens ? Comparatif.

Comme en France, chez nos voisins italiens, la durée du temps de temps de travail est inscrite dans la loi. Elle est là-bas de 40 heures par semaine. Mais les branches peuvent la modifier. Patronats et syndicats d'un même secteur négocient et trouvent un accord. Une seule contrainte : ne pas dépasser 48 heures de travail par semaine.

Pas de durée légale en Allemagne et au Royaume-Uni

En Allemagne, aucune durée de temps de travail n'est inscrite dans la loi. Cette fois, ce sont les branches qui décident systématiquement. Par exemple, le secteur du bâtiment a choisi de travailler 40 heures par semaine. La métallurgie, 35 heures. En Allemagne, les branches déterminent le temps de travail, mais aussi les salaires et la formation.

Au Royaume-Uni, pas de durée légale non plus. Mais là-bas, les branches sont moins puissantes. En 2008, par exemple, seulement 20% du secteur privé était couvert par les conventions collectives négociées par les branches. C'est donc le plus souvent au niveau de l'entreprise que se fait la négociation. Les entreprises décident aussi des salaires.

Selon un rapport ministériel, la moyenne du temps de travail des Français est de 39 heures par semaine. (Photo d\'illustration)
Selon un rapport ministériel, la moyenne du temps de travail des Français est de 39 heures par semaine. (Photo d'illustration) (JEFF PACHOUD / AFP)