Cet article date de plus de quatre ans.

Nouvelle loi Travail : "Il faut une concertation approfondie avec les syndicats"

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
duel eco
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'économiste Christophe Ramaux et le journaliste Etienne Lefebvre débattent dans le Grand Soir 3 de la méthode Macron, qui veut réformer rapidement le marché du travail.

"Un an après la loi El Khomri controversée, on veut remettre de l'huile sur le feu", estime Christophe Ramaux, enseignant au centre d'économie de la Sorbonne. Et de poursuivre : "Depuis 1983, on a une trentaine de réformes de flexibilisation du marché du travail. Ça ne crée pas des emplois, ça en détruit parce que ça amplifie l'austérité salariale, qui bloque les débouchés et donc l'activité des entreprises".

"Il faut aller vite", juge au contraire Etienne Lefebvre, rédacteur en chef aux Échos. "Il faut le faire d'emblée puisque le candidat Macron s'est engagé là-dessus. En revanche, sur la méthode, il faut mener une concertation approfondie avec les partenaires sociaux et trouver des appuis du côté de la CFDT notamment".

"On travaille moins bien un pistolet sur la tempe"

"L'inversion de la hiérarchie des normes" fait peur à Christophe Ramaux. "Avec la branche qui prédomine la loi, ça encourage le dumping social, le patronat le plus rétrograde. Ça dégrade le travail. On travaille moins bien un pistolet sur la tempe", explique le membre des Économistes atterrés.

Etienne Lefebvre "pense tout l'inverse. On ne fait pas signer n'importe quoi à des syndicats. Macron prône la flexisécurité à la scandinave, pas le thatchérisme".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.