Cet article date de plus de cinq ans.

Loi Travail : Michel Sapin estime que "ce n'est pas le moment de bloquer la reprise"

Dans une interview accordée aux "Echos" publiée lundi, le ministre des Finances assure que la croissance française a repris et que le chômage diminue.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre des Finances, Michel Sapin, à l'Elysée, le 1er juin 2016. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

"Le projet de loi El Khomri est un très bon texte." Dans une interview au journal Les Echos (édition abonnés), publiée lundi 6 juin, le ministre des Finances a réagi aux mouvements sociaux liés à la loi Travail"Ce n'est pas, au moment où la croissance reprend et le chômage diminue, qu'il faut mettre des bâtons dans les roues de la reprise de l'économie", juge-t-il.

Alors que la loi Travail doit être examinée au Sénat la semaine prochaine, la mobilisation contre ce texte continue. Les syndicats prévoient une manifestation nationale, mardi 14 juin à Paris, l'organisation de grèves ciblées et de tractages jusqu'à la fin de l'Euro 2016, note le JDD.

"L'article 2 ne bougera en aucun cas dans ses principes"

"Chacun doit retrouver le sens du dialogue. Les rapports de force créés sur le terrain ne sont pas la bonne manière d'avancer", réplique Michel Sapin dans Les Echos. Concernant l'article 2 de la loi Travail, , au cœur de la contestation, concernant l'inversion de la hiérarchie des normes, le ministre des Finances assure "qu'il ne bougera en aucun cas dans ses principes".

Quant à un nouveau recours à l'article 49.3  pour faire passer la loi, Michel Sapin tempère : "La décision appartient au Premier ministre et au président de la République. Je le répète, ce texte est un très bon texte."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Loi Travail

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.