Loi Travail : la tension monte autour de la motion de censure

En coulisses, les négociations font rage, car la motion de censure doit être débattue jeudi à l'Assemblée nationale.

FRANCE 2

Après avoir dégainé le 49.3, le gouvernement sort l'artillerie lourde ce mercredi 11 mai pour convaincre les frondeurs socialistes de ne pas voter la censure, jeudi. "Pour moi, être frondeur et additionner ses voix à la droite, ce n'est pas être juste frondeur, c'est être un député de droite", s'est exprimée Myriam El Khomri, ministre du Travail. Un argument rejeté par certains qui envisagent de voter avec la droite. Les frondeurs tentent avec les communistes et certains écologistes de déposer leur propre motion de censure. Ils ont jusqu'à 16h30 pour trouver 58 signataires.

Le débat se tiendra jeudi

Face au spectacle de la gauche qui se déchire, la droite appelle à renverser le gouvernement. "Le gouvernement ne peut plus gouverner. Nous sommes dans une situation de blocage total, d'inertie et de paralysie qui risque de durer un an", argumente le député Les Républicains Éric Ciotti. La censure sera débattue jeudi après-midi à l'Assemblée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manuel Valls, lors de la séance des questions au gouvernement, à l\'Assemblée nationale, le 10 mai 2016. 
Manuel Valls, lors de la séance des questions au gouvernement, à l'Assemblée nationale, le 10 mai 2016.  (ERIC FEFERBERG / AFP)