Loi Travail : des casseurs présumés interdits de manifester

Les manifestations contre la loi Travail sont souvent accompagnées de violences. Des casseurs ont été interdits de manifester, à l'image de ce qui se fait déjà dans le football avec les hooligans.

France 2

Une dizaine d'opposants à la loi Travail ont reçu ces derniers jours une lettre de la Préfecture de police. C'est un arrêté leur interdisant de manifester. Ces militants ont interdiction de se rendre dans les quatre arrondissements de Paris concernés par le défilé contre la loi El Khomri ce mardi 17 mai. De son côté, le préfet de police invoque l'état d'urgence pour justifier cette mesure.

350 policiers blessés

Pour éviter de nouveaux débordements, les dispositifs de sécurité sont renforcés, comme à Rennes ce week-end, où 500 policiers, deux hélicoptères et quatre canons à eau ont été mobilisés. Pour cette nouvelle semaine, les forces de l'ordre sont sous tension.

Depuis le début des manifestations contre la loi Travail, près de 350 policiers et gendarmes ont été blessés. Samedi dernier, un lycéen a été mis en examen pour tentative de meurtre après l'agression d’un policier à Nantes le 3 mai dernier.

Le JT
Les autres sujets du JT