Entre 68 000 et plus de 220 000 manifestants contre la loi Travail dans toute la France. Revivez la journée de mobilisation

Les forces de l'ordre ont procédé à 87 interpellations, selon le ministère de l'Intérieur.

Ce qu'il faut savoir

De nouvelles manifestations se sont déroulées mardi 17 mai dans plusieurs villes de France, dont Paris, contre la loi Travail. Elles ont réuni environ 68 000 manifestants et se sont soldées par 87 interpellations, selon le ministère de l'Intérieur. La CGTn elle, a recensé plus de 220 000 manifestants.

Francetv info suit la situation en direct.

 Entre 11 000 et 55 000 manifestants à Paris. Entre 11 000 et 12 000 personnes ont participé à la manifestation parisienne, selon le décompte communiqué par la préfecture de police de Paris. La CGT, elle, en a dénombré quelque 55 000. 

Plusieurs militants interdits de manifestation. Cinquante-trois personnes ont fait l'objet d'une interdiction de participer aux manifestations contre la loi travail en France, a annoncé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve devant la commission des Lois de l'Assemblée nationale.

 Des heurts à Nantes et Rennes. Des incidents entre manifestants et forces de l'ordre ont éclaté à partir de la mi-journée à Nantes. Entre 3 500 et 10 000 personnes, selon les sources, participaient à la manifestation. Des incidents ont également éclaté à Renes, après la manifestation dans le centre-ville. Des manifestants essayaient d'accéder à la rocade pour la bloquer. Les forces de l'ordre les en ont empêchés.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TRAVAIL

23h15 : Un sondage publié la veille d'une manifestation à l'appel des syndicats de policiers place de la République à Paris pour dénoncer la "haine anti-flic".

23h11 : Non, contrairement à ce que scandent certains manifestants, tout le monde ne déteste pas la police. Selon un sondage pour Le Parisien, 82% des Français ont une bonne opinion des forces de l'ordre.

22h54 : Ils sont reconnaissables dans les cortèges à leurs sacs de premiers secours, leur casque ou leur drapeau à croix rouge.Ce sont les "street medics", des secouristes qui soignent les blessés des manifestations. Les Inrocks leur consacrent un article.

22h04 : C'est tout ? Tout ça pour ça...

22h05 : 220 000 manifestants. Ça représente 0,3% de la population française. C'est très loin d'une protestation importante. Ces syndicats disent représenter tous les français mais il n'y a que 7% de la population active qui est syndiqué. La France est difficile à reformer à cause des syndicats qui ne voient pas la réalité des choses.

22h04 : 220 000 manifestants, même si ce sont les chiffres toujours exagérés de la CGT, c'est ridicule. Ce mouvement ne prendra jamais. Encore heureux d'ailleurs. Il émane de gens irresponsables qui veulent la perte de la France. Qu'ils en profitent parce que dans un an cela en sera fini. Je ne suis pas sur d'ailleurs que le droit de grève existe encore.

22h03 : Pour bon nombre de commentateurs de ce live, le mouvement contre la loi Travail est en train de s'essouffler.

21h26 : En Ile-de-France, 3 RER sur 4 circuleront et 6 Transilien sur 10.

21h33 : Le trafic sera "perturbé" demain et jeudi à la SNCF en raison d'une grève à l'appel de la CGT-Cheminots et SUD-rail pour protester contre la loi Travail. Prévoyez en moyenne la moitié des TER en circulation et 2 TGV sur 3, annonce ce soir la SNCF.


21h25 : Il avait lancé des projectiles contre les forces de l'ordre lors d'une manifestation samedi soir à Rennes (Ille et de la Vilaine). Un homme de 28 ans a été condamné en comparution immédiate à six mois de prison ferme.

20h28 : Le mouvement de protestation "loin de faiblir va se poursuivre et s'amplifier jusqu'au retrait" du projet de loi travail, prédit la confédération de Montreuil, qui avait recensé jusqu'à 1,2 million de manifestants au pic de la mobilisation le 31 mars.

20h21 : "Plus de 220 000 manifestants" ont défilé aujourd'hui en France contre la loi El Khomri, annonce la CGT.

19h40 : "Le président de la République n'est pas dans une posture de chef d'Etat en refusant d'écouter les citoyens", a estimé Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, interrogé dans le cortège à Paris.



18h54 : Dans le quartier de Denfert-Rochereau, à Paris, à l'arrivée du cortège, les affrontements entre forces de l'ordre et manifestants ont pris une violente tournure pendant quelques heures. Voici quelques images de CRS qui reculent :



18h42 : Un "symbole" plus qu'une violence. A Toulouse (Haute-Garonne), une dizaine de syndicalistes de la CGT ont muré tôt dans la matinée l'entrée de la permanence du député PS Christophe Borgel.

18h46 : Quelque 68 000 personnes ont manifesté partout en France contre la loi El Khomri et la police a procédé à 87 interpellations, selon un bilan du ministère de l'Intérieur.

18h31 : "Tout le monde déteste la police", ont scandé quelques manifestants aux visages masqués. Voici des images du cortège parisien.



18h01 : Douze personnes ont été interpellées, dont 9 pour port d'armes et 3 pour jets de projectiles.

18h01 : Entre 11 000 et 12 000 personnes ont participé à la manifestation parisienne contre la loi Travail, selon le décompte de la préfecture de police de Paris ; la CGT en a recensé 55 000.

17h47 : Au total, 53 arrêtés préfectoraux interdisant à des personnes de manifester ont été signés sur l'ensemble du territoire, selon Bernard Cazeneuve.

17h31 : Sur Twitter, un internaute dresse un parallèle entre les affiches de la CGT contre les violences policières, qui avaient scandalisé les policiers, et les tenues des membres des services d'ordre.

16h59 : @anonyme : Non, ce ne sont pas des professionnels de la sécurité, ce sont des membres des organisations syndicales, volontaires, qui peuvent, selon les syndicats, avoir reçu une formation. Chez Solidaires, ils apprennent les gestes de premiers secours, ou à "marcher en chaîne". A la CGT, les volontaires apprennent sur le tas. Certains ont un "mandat", mais beaucoup sont de simples militants qui rendent service.

16h55 : Qui sont les personnes qui composent un service d'ordre ? Est-ce des professionnels de la sécurité ?

16h48 : A Paris toujours, les membres des services d'ordre (SO) des syndicats ont été copieusement insultés, qualifiés de "collabos" pendant le défilé. Il faut préciser que beaucoup de leurs membres sont casqués, certains même armés, et justifient cet équipement par des agressions subies dans les précédentes manifs. A présent, ils sont eux-mêmes accusés de violences.

16h31 : Petit retour en arrière, au passage de manifestants à Montparnasse, également sous les gaz lacrymogènes.


(FRANCETV INFO)

16h16 : A Paris, la manif partie dans le calme est devenue mouvementée, selon notre journaliste sur place.

16h06 : @Nadège : La circulation semble compliquée au sud de Caen. Le périphérique (N814) est bloqué par la manifestation des routiers, dans les deux sens, entre Ifs et Cormelles-le-Royal, selon Bison Futé, et ce, au moins jusqu'à 18 heures.

16h02 : Des infos sur l'état des routes et des blocages à Caen ? merci

16h00 : Oui Dalaen ! Francetv info a un compte Periscope et c'est bien Yann, qui suit en ce moment la manifestation à Paris, qui est aux commandes.

15h52 : C'est Yann Thompson qui est sur Périscope avec le compte FranceTV Info ?Je savais pas que vous aviez un compte !

15h28 : Des personnes sont visées par des interdictions individuelles de manifester en Ile-de-France et à Nantes (Loire-Atlantique). Mais c'est également le cas à Rennes (Ille-et-Vilaine) où une seule personne du département fait l'objet d'un tel arrêté préfectoral. Elle n'a pas été arrêtée lors des manifestations de ce week-end, me précise la préfecture.

15h28 : Une seule interdiction de manifester à Paris a été confirmée. Mais d'autres sont maintenues, notamment dans l'ouest de la France.

15h25 : La justice suspend l'interdiction de manifester à Paris pour 9 des 10 militants visés par cette mesure.