Loi Travail : de nombreux débordements à Paris, Rennes et Nantes

Les face-à-face entre manifestants et forces de l'ordre ont parfois été violents. Une trentaine de personnes ont été interpellées. Le point avec France 3.

Voir la vidéo
FRANCE 3

En marge de la manifestation contre la loi Travail ce samedi 9 avril, de nombreux débordements ont éclaté dans plusieurs villes de France. Les casseurs s'étaient bien organisés. C'est en fin de cortège qu'ils se sont mis à attaquer les forces de police.

Plusieurs centaines d'individus cagoulés, armés de pierres, bouteilles et mobilier urbain, s'en sont pris violemment aux CRS. Ces derniers ont répliqué à coup de gaz lacrymogène et de jets d'eau. À Paris, neuf personnes ont été interpellées et trois policiers ont été blessés.

Un feu de palettes

Même mode opératoire dans le centre de Rennes, où la manifestation a dégénéré en fin de cortège. Des casseurs infiltrés ont provoqué les forces de l'ordre avant de déclencher un feu de palettes et d'empêcher les pompiers d'intervenir.

À Nantes, de très jeunes manifestants se sont lancés à la poursuite de journalistes, essayant de les dépouiller de leur matériel. Un peu plus loin, d'autres groupes ont tenté de construire des barricades. Tout le long du cortège, des agences bancaires ou immobilières ont été attaquées. Six personnes ont été interpellées. Le centre de la ville n'a retrouvé son calme qu'en tout début de soirée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants affrontent les forces de l\'ordre, dans la fumée des grenades lacrymogènes, à Paris, le 9 avril 2016.
Des manifestants affrontent les forces de l'ordre, dans la fumée des grenades lacrymogènes, à Paris, le 9 avril 2016. (JOEL SAGET / AFP)