Cet article date de plus de six ans.

Loi Travail : le plan de Manuel Valls pour les jeunes "ne lève pas tous les désaccords"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Loi Travail : accueil mitigé pour le plan jeunes de Manuel Valls
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les mesures pour la jeunesse ont été dévoilées ce lundi 11 avril au matin par Manuel Valls. Elles satisfont en partie les organisations étudiantes, mais certaines sont déjà critiquées par le patronat.

Les premiers satisfaits des annonces du Premier ministre sont les deux principales organisations syndicales étudiantes, à quelques nuances près. "On a des mesures qui sont vraiment structurelles pour les jeunes et qui correspondent aux revendications qui étaient les nôtres", explique Alexandre Leroy, syndicat de Lafage. "Ce sont des mesures qui correspondent aux préoccupations des jeunes pendant leur insertion professionnelle, tout ça ne lève pas tous les désaccords notamment sur le projet de loi Travail", ajoute quant à lui William Martinet président de l'Unef.    

Les étudiants satisfaits, la droite critique

Des étudiants marseillais restent quant à eux plus dubitatifs. "Ce qui est réclamé surtout, c'est l'abandon de la réforme du Code du travail et pas des mesurettes pour calmer la jeunesse", assure un jeune homme. Dans toutes ces mesures, le patronat ne retient que la surtaxation des CDD.

"Taxer les CDD n'est pas une solution. C’est une solution contre-productive qui risque encore de supprimer des emplois en France", assure Pierre Gattaz, président du Medef. La droite estime que le gouvernement se trompe de méthode. Alors que l'Assemblée nationale poursuit l'examen de la loi Travail, les syndicats maintiennent leur préavis de grève pour le 28 avril.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.