Le Medef reporte d'une semaine son ultimatum sur la loi Travail

Le 18 avril, le conseil exécutif du Medef avait menacé d'un retrait des négociations Unedic si le gouvernement ne rétablissait pas le projet de loi El Khomri dans sa version initiale, ou du moins ne le corrigeait pas substantiellement.

Le président du Medef, Pierre Gattaz, le 19 avril 2016, lors de sa conférence de presse mensuelle au siège de l\'organisation patronale, à Paris. 
Le président du Medef, Pierre Gattaz, le 19 avril 2016, lors de sa conférence de presse mensuelle au siège de l'organisation patronale, à Paris.  (ERIC PIERMONT / AFP)

Le Medef a décidé de ne pas décider. Le conseil exécutif du syndicat des patrons a choisi de reporter d'une semaine sa décision de poursuivre ou non les négociations sur l'assurance chômage, en fonction de l'évolution du débat à l'Assemblée sur le projet de loi Travail. C'est ce qu'a déclaré à l'AFP Thibault Lanxade, vice-président de l'organisation patronale.

"On commence à peine l'examen [du texte] à l'Assemblée. Par conséquent, pour le moment, on est sur un report, tout en maintenant une pression forte parce que le texte n'est pas particulièrement favorable", a-t-il déclaré, à l'issue d'une réunion du conseil exécutif de l'organisation patronale.

Le 18 avril, le conseil exécutif du Medef avait menacé d'un retrait des négociations Unedic si le gouvernement ne rétablissait pas le projet de loi El Khomri dans sa version initiale, ou du moins ne le corrigeait pas substantiellement. Les négociations sur une nouvelle convention chômage reprennent jeudi 12 mai.