Cet article date de plus de huit ans.

Mieux gérer ses priorités

L'efficacité professionnelle ne se limite pas seulement aux compétences. Savoir gérer son temps et définir chaque jour ses priorités est primordial. Petits trucs pour devenir un stratège du temps.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Efficacité personnelle

La méthode Eisenhower

Et si vous organisiez vos journées de travail comme une campagne militaire ? Le général américain Eisenhower a laissé derrière lui une méthode qui fait encore l'unanimité chez les spécialistes en gestion du temps. Une méthode mise en application lors de la préparation du débarquement en Normandie. Le principe du général "Ike" consiste à classer les tâches à effectuer en quatre catégories

  • Les tâches importantes et urgentes qui ne peuvent être déléguées
  • Les tâches importantes mais non urgentes
  • Les tâches urgentes mais peu importantes qui peuvent être déléguées
  • Les tâches ni importantes ni urgentes à déléguer ou à supprimer
  • Hiérarchiser : cap sur l'essentiel

    La valeur de chaque tâche à accomplir doit être déterminée en fonction de vos objectifs à moyen et long terme. Si le but à atteindre est clair, vous saurez sans mal gérer vos priorités, distinguer l'essentiel du secondaire et faire le tri entre urgences et priorités. Ne vous éparpillez pas ! Vous devez définir la veille deux ou trois priorités au maximum pour la journée du lendemain et organiser le reste de votre travail autour de ces points forts. Prenez en considération le temps, les outils, les informations et les collaborations nécessaires pour mener à bien chacune de vos missions.

    Evitez les dérobades

    Votre degré de concentration et d'efficacité n'est pas le même tout au long de la journée. C'est très souvent en début de matinée que l'on est le plus performant. Adaptez votre agenda en conséquence. Même si ce n'est pas toujours plaisant, débutez de fait par les tâches les plus ardues ou les plus délicates. Votre esprit sera ainsi libéré et vous pourrez rentabiliser le reste de votre temps de travail.

    Halte aux "chronophages"

    Vos collègues aussi sympathiques soient-ils peuvent devenir parfois "des croqueurs de temps". Il en est de même pour le téléphone, les réunions interminables, les imprévus, la messagerie? Sachez faire la chasse au grignotage des minutes si vous souhaitez gérer vos priorités du jour. Vous êtes le propre gardien de votre temps !En savoir plus :

    •  Un mois pour en finir avec le stress

    Rédigé par Nadia GraradjiPublié le 16/01/2012

    Prolongez votre lecture autour de ce sujet

    tout l'univers Développement personnel

    Commentaires

    Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.