Apprentissage : les grands axes de la réforme

Ce vendredi 9 février, le gouvernement a dévoilé son plan pour rendre l'apprentissage plus attractif. Il sera possible jusqu'à l'âge de 30 ans et les apprentis bénéficieront d'une aide de 500 euros pour passer le permis de conduire.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le gouvernement a dévoilé ce vendredi 9 février,  son plan pour rendre l'apprentissage plus attractif. Développer l'apprentissage est une nécessité selon le Premier ministre, car la France est à la traîne. "Seulement 7% des hommes français sont en apprentissage, contre 15% dans les pays européens qui ont les meilleurs résultats en matière de lutte contre le chômage et d'emploi des jeunes", a expliqué Édouard Philippe.

Atteindre 500 000 jeunes en apprentissage

Pour attirer davantage les jeunes, le salaire des 16/20 ans augmentera de 30 euros net par mois. Les plus de 18 ans recevront une aide de 500 euros pour passer leur permis de conduire. Les centres de formation seront financés contrat par contrat. L'objectif du gouvernement est d'éviter des formations qui ne trouvent pas preneur. L'apprentissage pourra être effectué jusqu'à 30 ans contre 26 ans aujourd'hui. Pour la CGT, cette réforme précarise la jeunesse. Aujourd'hui, environ 400 000 jeunes sont en apprentissage en France. C'est loin de l'objectif des 500 000 contrats fixé depuis des années par tous les gouvernements.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le métier de cuisinier fait partie des métiers des métiers où les besoins sont nombreux.
Le métier de cuisinier fait partie des métiers des métiers où les besoins sont nombreux. (MAXPPP)