Vélos : un autoentrepreneur fait de la réparation à domicile

Le gouvernement offre un coup de pouce de 50 euros pour faire réparer son vélo. Un autoentrepreneur près de Royan en profite pour intervenir au domicile des clients.

Depuis près de six mois, le camion de Mickael Filhon sillonne la campagne du pays royannais. À 46 ans, cet ancien salarié d'une grande chaîne de magasins de sport s'est lancé dans la réparation de vélos à domicile. "Le plus gros du travail est quand même à l'atelier, quand il y a des cas d'urgence, j'interviens chez les clients. On passe un bon moment avec le client, je ne suis pas tout seul face au vélo", explique l'autoentrepreneur. 

Le coup de pouce de 50 euros du gouvernement

À Corme-Ecluse, (Charente-Maritime), un client l'a appelé pour un problème de frein sur son vélo électrique. Le service à domicile est particulièrement apprécié. "Il y a des délais très importants dans les magasins donc j'ai fait appel à Mickael parce qu'il se déplace et répare sur place", rapporte Jean-Marc Pointecouteau, son client. Le vélo a fait son grand retour dans le cœur des français et les appels téléphoniques le prouvent. Mickael Filhon reçoit 10 à 15 appels par jour. Certains clients passent même directement dans son atelier, alors il faut tenir la cadence. En moyenne, il répare quatre vélos par jour. Cette cadence soutenue est portée par le coup de pouce de 50 euros du gouvernement afin de permettre à chacun de faire réparer son vieux vélo. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La maire de Paris, Anne Hidalgo, sur un vélo le 13 mai 2020. 
La maire de Paris, Anne Hidalgo, sur un vélo le 13 mai 2020.  (FRED DUGIT / MAXPPP)