Vidéo Dotation de 5000 euros à 18 ans : Anne Hidalgo s’explique et reconnaît une "imprécision"

Publié Mis à jour
L'oeil de 20h22 - 25 janvier
Article rédigé par
France Télévisions

Invitée de “20h22” sur France 2, Anne Hidalgo a abordé l’une de ses propositions phares : une dotation en capital de 5000 euros pour les jeunes de 18 ans. L’occasion pour “L’œil de 20h22” de s’interroger sur les conditions d’attribution d’une telle somme, et le coût de cette mesure pour les finances publiques.

Dans son programme présidentiel, Anne Hidalgo promet aux jeunes “une dotation de 5000 euros à l’âge de 18 ans pour financer leurs projets personnels, professionnels”, comme elle l’a déclaré en meeting à Aubervilliers le 22 janvier.

5000 euros, donc pour tous les jeunes majeurs. Tous ? Peut-être pas : le 13 janvier sur France Inter, elle annonçait que les plus riches n’y auraient pas droit : "un capital de départ qui sera bien sûr placé sous conditions de ressources, mais pas que pour les plus défavorisés, je pense aux classes moyennes”, précisait-elle.

Anne Hidalgo reconnaît une "imprécision"

Trois jours plus tard, invitée de BFMTV, Anne Hidalgo changeait d’avis. Interrogée par une journaliste qui lui demandait si cette mesure ne serait pas conditionnée à un plafond de ressources, elle répondait : "sur cette somme de 5000 euros, non, parce que je veux vraiment qu’elle soit générale.” Interrogée dans l'émission "20h22", Anne Hidalgo a reconnu "une petite imprécision, pardon ça peut arriver !", et confirmé que cette dotation serait universelle. Elle concernerait donc quelque 800 000 jeunes de 18 ans par an. Facture pour l’Etat : jusqu’à quatre milliards d’euros chaque année.

Une mesure supprimée au Royaume-Uni

En Europe, le Royaume-Uni a instauré un capital jeune dès 2005, le Child Trust Fund, un "fonds de placement pour enfants". Chaque enfant recevait de l'Etat deux fois 250 livres sterling entre sa naissance et son septième anniversaire. Soit l'équivalent à l'époque de 700 euros, bloqués sur un compte épargne jusqu’à ses 18 ans. Mais le gouvernement britannique y a mis fin en 2011, jugeant la mesure trop coûteuse pour les finances publiques. La somme attribuée aux jeunes anglais était pourtant sept fois inférieure aux 5000 euros promis par Anne Hidalgo.

18 ans, c’est un cap important…  Mais la candidate n’a-t-elle pas vu un peu gros pour un cadeau d’anniversaire ?

Interrogée, Anne Hidalgo s'est justifiée : "l'ISF c'est quatre milliards de cadeau fiscal qu'a fait Emmanuel Macron, et ça ne choquait personne ! Moi ça me choquait. Là c'est quatre milliards, et je préfère que des jeunes de 18 ans puissent partir dans la vie, avec cette idée qu'ils peuvent avoir un projet."

Parmi nos sources :

Programme d'Anne Hidalgo pour l'élection présidentielle de 2022

"Demain, un capital de départ pour chaque jeune ?", Julien Damon, Les Echos, 21 décembre 2020

"Les dotations en capital pour les jeunes", Centre d'Analyse Stratégique, 2007

"International Child Development Accounts", Michael Sherraden et al.Washington University, Center for Social Development, 2016 (en anglais)

"Child trust funds to be scrapped", Lisa Bachelor, The Guardian, 24 mai 2010 (en anglais)

Liste non exhaustive.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.