Gel des loyers des résidences universitaires : une mesure qui tombe à pic

En 2020, le gel des loyers des résidences universitaires devrait venir en aide à des étudiants de plus en plus touchés par la précarité.

FRANCEINFO

La situation des étudiants français ne cesse de se dégrader. Face à une précarité qui continue de grandir chez ces jeunes, le gel des loyers des résidences universitaires doit normalement permettre certaines économies. Touchant 100 000 logements, cette mesure est chiffrée à 6 millions d'euros pour l'institution des aides sociales aux étudiants.

Une décision qui ne satisfait pas tout le monde

Se retrouvant souvent dans une situation financière très compliquée, les étudiants concernés préfèrent se réjouir de cette aide. "Ils augmentent toujours les loyers donc ça, c'est bien quand même qu'ils gèlent. Tous les jours, je compte sur mon compte en banque tout ce que je dois retirer", confie Océane Wagrowski, étudiante CAP petite enfance. Les syndicats étudiants rappellent, eux, que cela ne concerne que les résidences universitaires, soit un étudiant sur dix seulement. Ils réclament par conséquent une hausse significative des bourses.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des étudiants attendent une assemblée générale à l\'université de Nanterre (Hauts-de-Seine), le 15 mai 2018.
Des étudiants attendent une assemblée générale à l'université de Nanterre (Hauts-de-Seine), le 15 mai 2018. (GERARD JULIEN / AFP)