Données bancaires : comment des pirates parviennent-ils à détourner des aides sociales ?

Publié Mis à jour
Données bancaires : des pirates parviennent à détourner les aides sociales en changeant de RIB
FRANCE 2
Article rédigé par
C.Vérove, M.Lecointre, P.Montels, G.Le Goff, V.Travers, A.Locascio, J-B.Robert - France 2
France Télévisions

Les données bancaires de plusieurs allocataires ont été piratées avec des mails frauduleux de la CAF, de Pôle emploi ou de l'Assurance maladie. Les victimes ne perçoivent plus leurs prestations sociales. 

Des fraudeurs parviennent à pirater les données bancaires de certains utilisateurs, afin de percevoir des aides sociales à leur place. Catherine Chamillard a ainsi cessé de recevoir son allocation adulte handicapé en janvier 2022. "C'est là que je me suis aperçue que mon RIB avait été changé (…) et cette banque se trouve à l'étranger", raconte-t-elle. Sa seule source de revenus, 900 euros par mois, s'est volatilisée.  

Au moins quatre millions d'euros détournés en 2020

 Pour accéder aux comptes des victimes, tout commence par un hameçonnage avec un mail ou un SMS frauduleux de la CAF qui invitent à remplir identifiants et mot de passe. Les escrocs récupèrent ensuite le RIB. La CAF emploie 30 enquêteurs pour vérifier chaque changement de RIB suspect. En 2020, au moins quatre millions d'euros de prestations sociales ont été détournés. La Cour des comptes préconise un rapprochement de fichiers de coordonnées bancaires. FICOBA, un fichier qui liste tous les comptes bancaires en France, pourrait permettre de vérifier les RIB automatiquement. Ce système de comparaison n'est toujours pas appliqué. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.