Cet article date de plus de deux ans.

Administration : le gouvernement veut lutter contre les aides non versées

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Administration : le gouvernement veut lutter contre les aides non-versées
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que de nombreux bénéficiaires d'aides ou d'allocations ne font pas valoir leurs droits, le gouvernement souhaite désormais que les administrations les détectent elles-mêmes afin qu'ils puissent toucher ces aides.

Les allocations familiales et prestations sociales seront-elles versées à leurs bénéficiaires sans même avoir à les demander ? Pour le RSA ou les aides à l'enfance, plutôt que de passer par des formulaires, le gouvernement voudrait que les administrations détectent elles-mêmes les allocataires. Soulagement, par exemple, pour Michèle Lenain et son mari, qui ont bien du mal à retrouver une aide aux personnes âgées à laquelle ils ont pourtant droit. Beaucoup de bénéficiaires potentiels ne savent qu'ils ont droit à des aides ou renoncent à remplir leurs demandes. Ces cas, que l'on appelle de "non-recours aux droits", sont très fréquents. Pour le RSA, par exemple, il n'est pas demandé par 30% des bénéficiaires potentiels.

Retrouver des potentiels bénéficiaires

Il y a six mois, à Bordeaux (Gironde), une Caisse d'allocations familiales (CAF) a tenté de retrouver ses bénéficiaires à l'aide d'un logiciel chargé d'analyser les informations de ses allocataires. Le résultat est concluant : 12% d'entre eux n'avaient pas fait valoir tous leurs droits, la CAF a pu leur proposer de régulariser leur situation. La promesse des aides automatiques pourrait coûter cher à l'État, mais le gouvernement envisage d'autre part de faire des économies sur les prestations sociales. Ses mesures de lutte contre la pauvreté devraient être annoncées début juillet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.