Bientôt un contrat flexible pour les métiers de l'informatique et du numérique ?

Le gouvernement dit ne pas souhaiter toucher au CDI, mais envisage d'étendre le contrat de chantier, pour l'heure utilisé dans le bâtiment, à d'autres secteurs.

FRANCE 2

Le contrat flexible va-t-il se généraliser, en lieu et place du CDD ? Le contrat de chantier, utilisé dans le BTP, pourrait être étendu à d'autres secteurs comme l'informatique,  numérique ou les sociétés de services entre entreprises. L'objectif est simple : flexibiliser le marché de travail.
Si ce contrat est officiellement à durée non déterminée, il s'arrête une fois que la mission du salarié est terminée. Le contrat dure donc autant de temps que le chantier.

Pas de prime de précarité

Avantage pour l'employeur, le contrat flexible permet un licenciement simplifié, bien moins coûteux qu'un licenciement économique. En outre, l'entreprise n'a pas à payer de prime de précarité, contrairement au CDD. En contrepartie, le salarié sera réembauché en priorité.
Étendre ce contrat à d'autres secteurs que le bâtiment serait un moyen pour le gouvernement d'assouplir le droit du travail sans toucher au contrat à durée indéterminée.

Le JT
Les autres sujets du JT