Cet article date de plus de six ans.

Effet Panama papers sur les repentis fiscaux : Bercy renforce ses effectifs

Depuis quelques jours, les repentis fiscaux affluent à Bercy pour régulariser leur situation. Michel Sapin parle d'un effet Panama Papers, ces révélations sur l'évasion fiscale internationale via des sociétés écrans. À tel point que le service qui traite les régularisations va voir ses effectifs renforcés.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Le ministère des Finances traite les régularisation des repentis fiscaux © MaxPPP)

Les repentis fiscaux viennent plus que jamais sonner à la porte de Bercy. Depuis les révélations des Panama Papers, les appels se multiplient auprès du service de traitement des déclarations rectificatives.

Cette cellule traite les demandes des contribuables ayant des comptes cachés à l'étranger et qui souhaitent régulariser leur situation.

50 agents supplémentaires

Une cellule dont le renforcement des effectifs étaient d'ores et déjà prévu avant que n'éclate le scandale. Le nombre d'agents doit passer de 159 à 209 d'ici le mois de juin.

Le ministre des Finances, Michel Sapin, confirme qu'il y a bel et bien un effet Panama Papers qu’il qualifie d’"accès de civisme" de la part des repentis fiscaux. "À chaque fois qu’il y a un événement médiatique autour de la question des comptes cachés ou de diverses dissimulations, il y a un élan de générosité envers l’Etat qui est amplifié" , explique Michel Sapin.

Michel Sapin se réjouit de l'effet Panama Papers : "Il y a un élan de générosité envers l'Etat qui s'est amplifié"
écouter
Un accès de civisme qui fait sourire Christian Eckert. Le secrétaire d’Etat au Budget se demande avec ironie "s'il ne faudrait pas inventer des scandales" pour pousser les repentis fiscaux à se mettre en règle. 

L'année dernière sur les 7 800 dossiers traités par Bercy, 515 avaient un lien direct avec le Panama. Leur régularisation a rapporté à l'Etat 760 millions d'euros.

**À LIRE AUSSI ►►► Panama papers : la France réinscrit le Panama sur la liste noire des paradis fiscaux

À LIRE AUSSI ►►►Panama papers : le CICR condamne l'utilisation de son nom

À LIRE AUSSI ►►►Panama papers : convoquée à Bercy, la Société générale se défend**

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.