Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Valls face aux députés : "J'assume, oui j'assume, les choix qui sont faits"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
LCP
Article rédigé par
France Télévisions

Dans son discours à l'Assemblée nationale mardi, Manuel Valls a déclaré à huit reprises "j'assume". Une anaphore pour montrer sa détermination à adopter son plan d'économies.

"La réussite collective des Français est notre but, j'assume, oui j'assume, les choix qui sont faits." C'est en ces mots que le Premier ministre a conclu son discours à l'Assemblée nationale, mardi 29 avril, pour demander à la majorité de légitimer l'action de son gouvernement en votant pour son plan d'économies de 50 milliards d'euros.

"Le résultat du vote de cet après-midi conditionne à la fois la légitimité du gouvernement de la France, sa capacité à gouverner et, surtout, la crédibilité de la France", selon Manuel Valls, qui a déclaré à huit reprises "j'assume". "J'assume, oui, j'assume, car c'est le choix de la confiance", a-t-il lancé. Une anaphore qui a, semble-t-il, convaincu la majorité.

De nombreux députés socialistes se sont levés pour applaudir la fin de son intervention. D'autres sont restés ostensiblement assis comme Christian Paul, le député du département de la Nièvre, qui a fait part de sa réticence à l'encontre du texte.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déficit

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.