Santé : la fin du “trou” de la Sécurité sociale

Les comptes de la Sécurité sociale vont mieux. Ce résultat est obtenu grâce à d’importants efforts même si certains minima sociaux vont augmenter.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Comme un vieux sparadrap collé depuis 18 ans aux comptes publics, le "trou de la Sécu" devrait être résorbé. Au prix de nouvelles économies, 700 millions d’euros d’excédents devraient être dégagés en 2019. Les APL, les retraites ou les allocations familiales augmenteront moins que l’inflation. Pour les médicaments, le médecin devra quant à lui inscrire "non-substituable" sur l’ordonnance, s’il ne prescrit pas de générique.

Certains minima sociaux vont augmenter

"Nous demandons aux Français qui voudront accéder à un médicament de nom de marque, de mettre de leur poche. C’est-à-dire qu’ils seront remboursés sur la base du générique le plus cher", explique la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn. Concernant les bonnes nouvelles, la prime d’activité, le minimum vieillesse ou l’allocation adulte handicapé vont progresser de 4% par an. Une complémentaire pour les plus modestes entrera aussi en vigueur d’ici un an. Les agricultrices et les travailleuses indépendantes voient, quant à elles, leurs congés maternité rallongé à 112 jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration de médicaments dans une pharmacie. 
Illustration de médicaments dans une pharmacie.  (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)