Budget de l’État : un dangereux équilibre entre les recettes et les dépenses publiques

Publié
Budget de l’État : un dangereux équilibre entre les recettes et les dépenses publiques
FRANCE 2
Article rédigé par
V.Frédéric, B.Briffaut, M.Mullot, M.Cazaux, L.Dulois - France 2
France Télévisions

Le gouvernement prépare des mesures de pouvoir d'achat pouvant coûter jusqu'à 50 milliards d'euros. Mercredi 29 juin, le gouvernement assurait en avoir les moyens car les rentrées fiscales sont plus importantes que prévues.

Dans le dossier des finances publiques, le gouvernement va devoir composer entre recettes et dépenses, à la recherche de l’équilibre. "Il faut, et c’est ce que nous faisons, remettre de l’ordre dans nos comptes aujourd’hui", a déclaré Gabriel Attal, ministre délégué chargé des comptes publics. La bonne surprise des recettes fiscales ce sont les 55 milliards d’euros en plus que prévu récoltés. Des revenus liés à l’inflation et à la relance économique post-covid.

Le poids de la dette menace l’équation

"Les prix augmentent donc les recettes de TVA aussi ont tendance à augmenter y compris avec la consommation (...) On voit qu’il y a beaucoup de créations d’emplois donc il y a beaucoup de cotisations sociales et puis il y a eu des marges, des profits des entreprises", explique Mathieu Plane, économiste à l'OFCE. Cela peut faire face à de grosses dépenses comme les mesures en faveur du pouvoir d’achat qui s’élèvent à 50 milliards d’euros. Cet équilibre fragile peut être bousculé par le poids de la dette. Lorsque les taux d’intérêts augmentent d’un point, ce sont plus de 2 milliards d’euros que l’état doit rembourser en plus chaque année. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.