La croissance de l'économie française a atteint +0,5% au deuxième trimestre, deux fois plus qu'attendu, selon l'Insee

Au premier trimestre, le PIB de la France avait baissé de 0,2%. L'Insee, qui publie des données vendredi, tablait sur une hausse moins importante sous l'effet de l'inflation.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Selon l'Insee, un des principaux moteurs de la croissance au deuxième trimestre est le tourisme étranger en France, comme ici le 25 mai 2022 devant la pyramide du Louvre à Paris. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)

L'économie française s'est mieux portée qu'attendu au deuxième trimestre : l'Insee a mesuré la croissance du PIB de la France à 0,5%, alors qu'elle tablait sur 0,25%, selon les données publiées vendredi 29 juillet. Au premier trimestre, le PIB s'était contracté de 0,2%.

L'Insee explique notamment ce résultat par le fait que la consommation des ménages a moins diminué qu'au premier trimestre, malgré l'inflation. Elle reste négative pour les achats de biens (-1,3%), mais les achats de services repartent nettement à la hausse (+1,5%). Deux tendances contradictoires qui aboutissent à un recul global de 0,2% de la consommation des ménages au deuxième trimestre.

L'économie portée par le tourisme étranger

La croissance est portée par les bons résultats du commerce extérieur : les importations ont reculé de 0,6% au deuxième trimestre, tandis que les exportations ont bondi de 0,8%, estime l'institut.

Les exportations de biens sont pourtant en repli (-0,6% après +1,4%), mais l'économie française est notamment tirée par les dépenses des touristes étrangers (+8,6% après +5%) et les services de transport (+6,3% après +5%).

Cette première estimation des comptes nationaux devra être confirmée fin août par l'Insee. Pour toute l'année 2022, l'Insee prévoit une croissance de 2,5%. Un chiffre conforme à celui anticipé par le gouvernement, et légèrement supérieur aux attentes de la Banque de France ou du FMI (+2,3%).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Croissance

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.