L'apprentissage des jeunes : un pari gagné ?

Le gouvernement avait misé sur l'apprentissage pour améliorer l'insertion professionnelle des jeunes en entreprises. 281 000 contrats ont été signés en 2015, soit une hausse de 2,4%. 

Voir la vidéo
France 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Cette esthéticienne professionnelle a une liste d'au moins une trentaine d'instituts à la recherche d'apprentis. Mais les candidats ou candidates font défaut, 20 élèves de moins à la rentrée dans cette promotion, à Bobigny, en Seine-Saint-Denis. "La difficulté du métier fait aussi qu'on perd du monde", indique Sabrina Mannoni, professeur d'esthétique. 

Lacunes d'orientation

Selon le gouvernement, le nombre d'apprentis a augmenté de 2,4% en 2015, un chiffre boosté par les formations très qualifiées de type BTS. Mais dans ce campus qui forme à 18 métiers de l'artisanat à partir du CAP, le constat est inverse. 2 200 places pour seulement 1 400 élèves. En mécanique automobile, les candidats sont nombreux, mais cette fois-ci ce sont les entreprises qui ne jouent pas toujours le jeu. Faire de l'apprentissage une filière d'excellence, c'est le vœu affiché des gouvernements successifs depuis une dizaine d'années, mais plusieurs lacunes d'orientation, d'informations et une mauvaise conjoncture économique freinent cette ambition.
 

Le JT
Les autres sujets du JT