Cet article date de plus de douze ans.

Continental: 50.000 euros de prime par salarié

La direction de l'équipementier automobile Continental de Clairoix a confirmé mercredi 50.000 euros nets de prime
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'usine Continental à Clairoix emploie 1.200 salariés. (© France)
La direction de l'équipementier automobile Continental de Clairoix a confirmé mercredi 50.000 euros nets de primeLa direction de l'équipementier automobile Continental de Clairoix a confirmé mercredi 50.000 euros nets de prime

"Une indemnité supplémentaire de 50.000 euros nets s'ajoute aux indemnités de licenciement conventionnelles et supra-conventionnelles pour chaque salarié, dont une avance de 10.000 euros qui leur sera versée dès janvier 2010" a annoncé le président de Continental France, François Gérard.

"En rendant un avis favorable sur les mesures sociales de ce projet de plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), le comité central d'entreprise reconnaît la qualité des mesures d'accompagnement prévues par Continental dans son projet de plan de sauvegarde de l'emploi", a précisé M. Gérard. "Ce n'est que l'officialisation de ce qui était déjà prévu puisque l'accord de méthode avait été signé le 25 juin", a déclaré Xavier Mathieu, délégué CGT du site.

Continental avait révélé le 11 mars son intention de fermer l'usine de Clairoix pour cause de surcapacités de production et manque de compétitivité du site. L'annonce avait provoqué la colère des 1.120 salariés qui avaient accepté en 2007 un retour aux 40 heures de travail hebdomadaire contre une promesse de maintien de l'emploi jusqu'en 2012.

Le communiqué indique que "les salariés de Clairoix bénéficieront d'un congé de mobilité de deux ans, à compter du 1er janvier 2010" et qu'"ils sont donc assurés de ne pas avoir à s'inscrire auprès d'organismes de chômage avant le 1er janvier 2012".

La direction du l'équipementier automobile précise qu'"un budget supplémentaire de 2,7 millions d'euros est octroyé afin d'indemniser les salariés les plus fragilisés" et qu'un "espace mobilité emploi est ouvert depuis début juillet".

La production de l'usine de Clairoix - pneus tourisme et camionnettes - est à l'arrêt depuis le 22 avril et ne reprendra pas ses activités "avant le 31 décembre 2009, date envisagée de fermeture du site".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.