Consommation : le Guyanais Axel Loupeda prolonge la durée de vie de nos baskets

Publié Mis à jour
Consommation : le Guyanais Axel Loupeda prolonge la durée de vie de nos baskets
France 2
Article rédigé par
V. Heurtel, O. Martin, J.-C. Martin, J. Helgouach, D. Deie, C. Seraphins George, C. Ferrari, J. Cohen-Oliveri, Guyane La Première - France 2
France Télévisions

La rubrique "Une idée pour la France" met en lumière cette semaine une initiative d’un Guyanais qui va nous apprendre à moins polluer. Dans son atelier à Cayenne, il récupère nos vieilles baskets, les nettoie, les retape, et quand les clients le demandent, il les décore pour en faire des pièces uniques.

À 7 000 km de l’hexagone, la Guyane est frappée aussi par la basket mania. Vivre près des fleuves et de la forêt sauvage titille la fibre écolo. Axel Loupeda s’est donné une mission : faire durer nos baskets, et même en faire des objets uniques. À 28 ans, l’artisan designer à l’atelier Belpair vient d’ouvrir son atelier à Cayenne. Sa spécialité : l’opération sauvetage. Le résultat est bluffant, car les baskets sont non seulement nettoyées, mais aussi customisées.  

Deux tonnes de baskets sauvées de la poubelle 

"J’utilise de la peinture spécifique pour le cuir et les snickers. Mais aussi un aérographe, qui permet de pulvériser de la peinture et d’avoir un rendu professionnel proche de la sortie d’usine", explique Axel Loupeda. Le succès est immédiat, la boutique a à peine un an, et il a même embauché. Le jeune entrepreneur a des clients partout en France, comme une jeune femme à Lyon (Rhône), qui s’est offert la montagne de ses grands-parents sur ses baskets. En un an, Axel Loupeda a customisé 2 000 paires. Deux tonnes de baskets ont ainsi été sauvées de la poubelle.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.