Conforama renonce à racheter Darty et laisse la voie libre à la Fnac

L'"agitateur culturel" devrait donc devenir l'actionnaire majoritaire de Darty, avec 51,84% du capital de l'enseigne d'électroménager.

L\'entrée d\'un magasin Darty, le 22 avril 2016 à Paris.
L'entrée d'un magasin Darty, le 22 avril 2016 à Paris. (CITIZENSIDE / YANN KORBI / AFP)

C'est une étape vers la fin d'une folle bataille. Conforama a renoncé, mercredi 27 avril, à surenchérir sur l'offre de la Fnac pour prendre le contrôle de Darty. "Le conseil d'administration de Conforama confirme que sa troisième offre relevée à 160 pences [un peu plus de 2 euros] pour chaque action Darty est définitive et ne sera pas relevée", indique le groupe. Une offre plus élevée "ne créerait plus suffisamment de valeur pour les actionnaires, salariés et parties prenantes de Steinhoff", sa maison mère.

Surenchères en pagaille

Fnac et Conforama se livrent depuis plusieurs mois une bataille acharnée pour acquérir l'enseigne d'électroménager Darty. L'affrontement, débuté en septembre avec une première proposition de la Fnac contrée en mars par une première offre concurrente de Conforama, s'est subitement accéléré le 21 avril. En moins de 24 heures, Fnac et Conforama ont multiplié les surenchères.

Mardi, le groupe d'Alexandre Bompard a déclaré détenir formellement 29,73% du capital de Darty, après avoir acquis un nombre très important d'actions Darty dans les dernières 24 heures. L'"agitateur culturel" pourrait donc devenir l'actionnaire majoritaire de Darty, avec 51,84% du capital. Mais pour cela, il doit d'abord officiellement déposer son offre d'achat auprès des autorités boursières britanniques. Cela sera fait "dans les prochaines semaines", a-t-il précisé mardi soir.