Les investissements des grands groupes internationaux seront-elles bénéfiques ?

La reprise économique va-t-elle profiter à la France ? Cela va-t-il inciter les grands groupes internationaux  à venir investir ? L'économiste Christophe Ramaux et le journaliste Étienne Lefebvre en débattent dans le Grand Soir 3 ce mardi 23 janvier.

France 3

Lundi 22 janvier, 3,5 milliards d'euros d’investissements ont été annoncés par des grands groupe tels que Google, Facebook, Toyota ou le groupe allemand SAP. Pour Étienne Lefebvre, rédacteur en chef aux Échos, cela ne fait aucun doute : "Au-delà du chiffre, qui n’est pas très significatif, c’est la tonalité des investisseurs étrangers sur la France qui a complètement changé. Soyons justes, cela a commencé avec le pacte de responsabilité de François Hollande, mais ça s’est accéléré avec Emmanuel Macron et ses mesures pro-entreprises."

"Il y a investissement et investissement"

Christophe Ramaux, membre des Économistes atterrés et professeur d'économie à la Sorbonne, est plus mesuré : "Il y a investissement et investissement. Et ce que je crains, à travers ces annonces, c’est qu’on déroule le tapis rouge à la finance prédatrice. C’est-à-dire à des fonds institutionnels qui ont un comportement complètement prédateur sur notre tissu industriel."

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron lundi 22 janvier à Versailles, devant des chefs d\'entreprise invités pour un sommet \"Choose France\".
Emmanuel Macron lundi 22 janvier à Versailles, devant des chefs d'entreprise invités pour un sommet "Choose France". (THIBAULT CAMUS / POOL / AFP)