Chine : les deux visages du lotus

Prisée par les Chinois, rayonnante l'été, le lotus est aussi une fleur très difficile à ramasser l'hiver. Reportage.

France 2

Pour les Chinois, la fleur de lotus est symbole de pureté et de perfection. Et le spectacle sur les lacs l'été est saisissant. Mais l'hiver, les fleurs ont disparu. Il ne reste que des graines et des racines. Des racines que des ouvriers sont chargés d'arracher dans une eau glaciale. Chacun de ces ramasseurs peut arracher jusqu'à 80 racines par jour, dans la boue.

"On a mal partout"

Les conditions de vie sont spartiates. Comme tous les autres, Chen vit ici sans sa famille, il gagne près de 50 euros par jour, 1 000 euros par mois. C'est mieux qu'à l'usine, mais à quel prix ? "On a tous des problèmes d'articulation, on a mal partout", témoigne-t-il. Ici, les ouvriers partagent tout : habitat et repas. À la nuit tombée, les racines de lotus sont nettoyées, coupées et calibrées. Elles sont ensuite exportées dans tout le pays, car c'est un mets très prisé des Chinois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Prisée par les Chinois, rayonnante l\'été, le lotus est aussi une fleur très difficile à ramasser l\'hiver. Reportage.
Prisée par les Chinois, rayonnante l'été, le lotus est aussi une fleur très difficile à ramasser l'hiver. Reportage. (France 2)