Cet article date de plus de dix ans.

Cette décision de l'agence de notation financière fait suite à la dégradation de la note de l'Espagne le 10 mars dernier

Les raisons de cette décision sont "la combinaison de pressions financières intensifiées sur la dette souveraine (du pays) et de nombreuses banques faibles", "la perte de poids de nombreuses banques petites et régionales alors que le secteur se consolide" et "un environnement moins favorable aux banques à l'avenir en Europe".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Euros (AFP/)

Les raisons de cette décision sont "la combinaison de pressions financières intensifiées sur la dette souveraine (du pays) et de nombreuses banques faibles", "la perte de poids de nombreuses banques petites et régionales alors que le secteur se consolide" et "un environnement moins favorable aux banques à l'avenir en Europe".

Les notes des trois plus grosses banques espagnoles, Santander, BBVA et La Caixa, sont en revanche confirmées par Moody's.

Sur les 30 banques dont la note (sur leur dette et leurs activités de dépôt) est dégradée jeudi, 15 voient leur note abaissée de deux crans et cinq reculent de trois à quatre crans.
La perspective est pour la plupart négative, "ce qui reflète la perspective négative sur la note souveraine (de l'Espagne) et la perspective négative sur les profils de crédit de chaque banque, en raison d'un environnement opérationnel compliqué en Espagne".

Moody's avait abaissé le 10 mars à "Aa2" contre "Aa1" auparavant, la note souveraine de l'Espagne, avec perspective négative, se disant toujours sceptique sur la capacité du pays à redresser ses finances et s'inquiétant du coût de la restructuration bancaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.