Cet article date de plus d'un an.

Ces artisans et commerçants qui ont choisi de ne pas prendre de vacances

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Des artisans et commerçants privés de vacances
France 2
Article rédigé par
C.De la Guérivière, J.Baeza, N.Auer, B.Parayre, J.-A.Balcells, E.Urtado - France 2
France Télévisions

Cet été, certains artisans et commerçants ont choisi de ne pas prendre de congés pour éponger les pertes liées au confinement printanier, voire pour sauver leurs affaires.

Atef Barbouche est primeur à Paris. Cet été, il n'a pas le droit à ses trois semaines de vacances habituelles par an. A cause du coronavirus, il a perdu plusieurs gros clients comme des hôtels qu'il fournissait en fruits et légumes. Pour sauver le commerce, ses employés ont tous répondu à l'appel. Les fidèles du quartier sont également au rendez-vous. "On vient tous les jours prendre du jus. C'est une forme de solidarité entre nous, entre les commerçants donc c'est très bien", explique un habitant du quartier.

Les artisans également impactés

Au 2eme trimestre 2020, l'activité des artisans a baissé de près de 25%. A Lyon (Rhône), les électriciens de Solylec ont tous décalé leurs congés. Il faut sauver l'entreprise, ébranlée par la pandémie. Le confinement lui a fait perdre 50 000 euros. "On préférerait être autour de la piscine mais bon, c'est pas le cas. On a du courage", sourit Stéphane Labrosse, le dirigeant de Solylec. Artisans comme commerçan

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.