Cet article date de plus de neuf ans.

Ce qui change au 1er septembre

Revalorisation du RSA et de l'allocation adulte handicapé, entrée en vigueur de la garantie jeunes dans certains départements, et légère baisse du prix du gaz, voilà ce qui vous attend à compter du 1er septembre.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Fotolia.com)

Une fois n'est pas coutume, il n'y a que des bonnes nouvelles pour votre portefeuille au 1er septembre.

+2 % pour le RSA

Le revenu de solidarité active (RSA) socle, destiné aux personnes sans activité, est revalorisé de 2 % au 1er septembre. Cela concerne près d'un million et demi d'allocataires. Le montant pour une personne seule sans enfant passe de 483 à 493 euros.

Les 700 000 bénéficiaires du RSA activité, c'est-à-dire ceux qui ont une activité à temps partiel, auront eux aussi droit à un coup de pouce de 2 %. Le gouvernement souhaite augmenter le RSA socle de 10 % sur l'ensemble du quinquennat.

Mise en place de la "garantie jeunes"

La "garantie jeunes" est expérimentée à partir du 1er septembre. Equivalentente au RSA, elle est destinée aux moins de 25 ans en situation de grande précarité. Elle doit aider le jeune à trouver un emploi. En contrepartie le bénéficiaire devra passer un contrat avec une mission locale.

10 000 jeunes devraient en profiter dans 10 départements tests : l'Allier, l'Aude, les Bouches-du-Rhône, l'Eure, le Finistère, le
Lot-et-Garonne, la Réunion, la Seine-Saint-Denis, le Vaucluse, et les Vosges.

+1.75 % pour l'allocation adulte handicapé

L'allocation adulte handicapé (AAH) augmente de 1,75 % et passe ainsi de 776 euros à 790 euros pour une personne seule et sans ressource. Elle est perçue par près d'un million de personnes.

Légère baisse du prix du gaz

Le tarif réglementé du gaz de GDF Suez va baisser en moyenne de 0,18 % au 1er septembre. 2,4 milions de Français sont concernés. Cet ajustement permettra d'économiser 0,1 % sur la facture annuelle de gaz.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.