Cet article date de plus de dix ans.

Taxe financière : Hollande veut accélérer le mouvement

François Hollande, ex-premier secrétaire du PS et favori des sondages dans la primaire, a déclaré mercredi qu'il souhaitait accélérer la mise en place d'une taxation sur les transactions financières s'il était élu président de la République en mai.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
François Hollande à europe 1, le 17 août 2011 (AFP/MEHDI FEDOUACH)

François Hollande, ex-premier secrétaire du PS et favori des sondages dans la primaire, a déclaré mercredi qu'il souhaitait accélérer la mise en place d'une taxation sur les transactions financières s'il était élu président de la République en mai.

"Si j'ai la responsabilité de le faire dans quelques mois, je souhaiterais qu'il y ait une accélération considérable et que l'on mette en place cette taxe uniquement avec les pays qui sont d'accord, pour lever le veto britannique", a déclaré M. Hollande sur Europe1.

"Dans le meilleur des cas et je le regrette bien, cette taxe ne pourra être mise en place qu'en 2014", a-t-il ajouté, ironisant sur "l'effet d'annonce" de Nicolas Sarkozy mardi, lors du sommet de l'Elysée sur la dette avec Angela Merkel.

"Elle ne peut pas s'appliquer car il faut l'accord de tous les autres pays", a-t-il ajouté, rappelant que la Grande-Bretagne y est hostile "car elle considère que cela met en cause la City de Londres".

Voir l'interview de François Hollande par Pauline Legrand de France 2

Voir la video

L'article du site d'Europe 1 : "Règle d'or : Hollande renvoie à 2012"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Budget de la France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.